Mesure COVID: mis à part pour la Taverne, la réservation est vivement conseillée. Port du masque obligatoire à l’intérieur, paiement par carte si possible, respect de la distanciation sociale, se laver les mains régulièrement et tousser dans son coude. MERCI

Avec le soutien de la Province de Liège, de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Région wallonne

Mesure COVID: mis à part pour la Taverne, la réservation est vivement conseillée. Port du masque obligatoire à l’intérieur, paiement par carte si possible, respect de la distanciation sociale, se laver les mains régulièrement et tousser dans son coude. MERCI

Logne et ses richesses archéologiques

Au musée du château fort, les objets font revivre l’Histoire. Deux fouilles et deux collections qui méritent le voyage… 

Les fouilles du puits du Château Fort de Logne 

De 1990 à 2003, le puits du château de Logne a été l’objet d’une fouille exceptionnelle. Le conduit creusé dans le roc jusqu’au niveau de la rivière était entièrement comblé depuis plus de 480 ans. 56 mètres de profondeur, 2 mètres 50 de diamètre, près de 235 m³ de gravats à remonter à la surface, puis à trier et inspecter: un travail long et parfois difficile. 

À 48 mètres de profondeur, la récompense, enfin ! Les restes d’une grande machine de levage en bois, destinée à remonter les seaux d’eau et plus bas encore, des centaines d’objets témoignant de la vie au château, souvent en très bon état de conservation, en particulier les objets en bois: bols, écuelles, armes toujours munies de leurs poignées… 

Le cimetière mérovingien

Découvert par hasard en 1938, le cimetière mérovingien de Vieuxville ne fut pas immédiatement identifié comme tel. Quelques tombes avaient été ouvertes par le cantonnier du village qui cherchait des pierres pour réparer une route. Sur base des objets récoltés, on imagina avoir trouvé le mobilier funéraire d’un grand chef franc (peuple germanique qui s’implanta dans l’empire romain d’Occident au moment de sa dislocation). Quarante années plus tard, de nouvelles recherches mirent au jour un ensemble beaucoup plus important : 190 tombes recouvrant une période allant du début du 5e au milieu du 7e siècle, soit de la fin du Bas-Empire romain aux premiers siècles du Moyen Âge aussi appelés époque mérovingienne.

La découverte de Vieuxville est particulièrement remarquable.

C’est l’un des plus anciens cimetières mérovingiens de Wallonie, plongeant ses origines dans l’Antiquité, vraisemblablement en lien avec une occupation militaire du site de Logne par des troupes germaniques chargées de la défense des frontières de l’empire romain.

C’est aussi une collection unique en Wallonie – à voir absolument – d’armes, de bijoux, de céramiques et surtout de verreries. Septante verres ont été trouvés à Logne. Ils ont tous au moins 1400 ans !